Dernières nouvelles d'Afrique du Sud !

18/02/16 – 20/02/16 :

Ouhlala… laissez-moi vous conter cette semaine mouvementée ! Cela fait maintenant trois jours qu’un des singes d’une des troupes de réhabilitation s’est échappé. A chaque fois que l’on le remet avec les autres, il trouve le moyen de filer à nouveau.

Il peut se montrer aussi amical que menaçant et nous ne savons pas trop sur quel pied danser avec lui. Du coup, nous perdons beaucoup de temps, quand par exemple il nous pique le biberon pour aller l’abandonner sur le toit d’une cage (etc…).

Il s’est passé énormément de choses mais je veux revenir sur deux petites histoires. La première termine bien, aussi incroyable que cela puisse paraître, mais la seconde finit de façon plus aléatoire !

Hier, alors que Nico, bénévole, ramène le singe échappé jusqu’à son enclos, nous le suivons à distance. Arrivé à proximité de la cage, le singe saute soudain sur l’épaule de Marion, et dans la seconde, lui arrache sa boucle d’oreille pour s’enfuir avec ! Pas le temps de réagir ! Finalement, je le vois cracher un peu plus loin mais je ne sais pas ce qu’il crache.

Nous nous dépêchons de ré-enfermer le singe pour aller chercher la boucle d’oreille. Il s’agit d’un cadeau de famille très précieux et qui a une forte valeur sentimentale alors nous nous mettons comme objectif de tenter de l’a retrouver. Vous connaissez l’expression « chercher une aiguille dans une botte de paille ? »… nous n’en sommes pas loin mais il reste une chance tout de même.

Il y a deux ans, j’ai perdu ma boucle d’oreille, arraché par un singe, et je l’ai retrouvé deux jours plus tard, alors pourquoi pas ? Mais le temps passe et finalement nous sommes sur le point de renoncer, pensant revenir plus tard malgré les maigres chances. Je profite d’une minute pour aller voir les singes de la troupe et je commence à discuter (euh … oui) avec Tommy, petit mâle que j’avais bébé dans les bras il y a deux ans. Et quelle n’est pas ma surprise quand, lorsqu’il entrouvre la bouche, je vois apparaitre la petite barre en argent de la boucle d’oreille de Marion ! Tommy a piquer la boucle d’oreille à l’autre singe et il l’a gardé en bouche ! C’est un génie et c’est déjà une chance assez ….dingue ! Je préviens les autres et nous surveillons Tommy (c’est le seul à avoir la queue coupé, ça facilite les choses !) ! Maintenant la question, c’est de savoir comment nous allons récupérer la boucle d’oreille ! La chance de l’a voir réapparaitre dans la bouche d’un singe est tel qu’il ne faut pas la laisser passer, pas si près du but !

L’enclos est immense, si Tommy crache la boucle d’oreille sans que nous y assistions, ce sera fini ! Et les singes à l’intérieur peuvent se montrer très agressifs, pas moyens d’y entrer pour une fille. Alors finalement, un peu plus tard, c’est Nico qui s’y colle. Je fais diversion avec des mangues et Marion surveille avec le tuyau d’arrosage branché. C’est un peu compliqué, surtout qu’un des singes fini par tenter une attaque, évité grâce au tuyau d’arrosage !

Finalement, nous ne voyons plus Tommy mâchouiller la boucle d’oreille, ce qui nous inquiète, mais Marion à bien mémorisé les endroits où le singe s’est assis et du coup elle peut les indiquer à Nico. Et… finalement, c’est au moment où nous abandonnons que Nico l’aperçoit un peu plus loin, sous un arbre ! C’est la victoire ! Une victoire pleine d’improbabilités ! Une victoire vraiment pleine de chance !

Ca, c’était l’histoire happy end … maintenant passons à l’histoire moins drôle ! Avec toujours comme personnage principale le singe échappé (Frikkie).  Puisqu’il ne cesse de se barrer, on nous propose de l’enfermer dans le sas de sécurité de son enclos. Nous partons donc avec des mangues et des graines pour attirer l’animal ! Je marche derrière Nico à bonne distance, et il porte le singe sur son épaule. Le singe mange des cacahuètes et tout se passe bien.

Nico tente de s’éloigner et me confi les graines qu’il pose discrètement au sol derrière lui, le but étant que j’aille faire diversion pour que les autres singes quitte le sas de sécurité. Sauf que 3 secondes plus tard, Frikkie découvre la supercherie et retourne à son récipient de graines dont je m’éloigne alors. Nico reviens alors vers le singe et puis soudain je deviens cible de ce dernier. Il me regarde avec de grands yeux, et émet son cri de provocation. Aussitôt je détourne le regard et fait mine de ne pas m’intéresser à lui mais ce n’est pas assez, c’est un jeune mâle qui n’as plus qu’une seule chose en tête, me dominer. Je n’ai rien fait pour qu’il m’attaque mais je suis une fille et c’est suffisant.

Le singe s’avance vers moi et je recule doucement, toujours sans le regarder dans les yeux. Mais finalement, il me saute dessus une première fois et me mords le bras. Nico s’interpose, et tente de récupérer l’attention du singe, mais il me rebondit dessus et me mords dans le cou cette fois-ci. J’esquive le plus gros de la morsure en me protégeant des bras.  Je me place derrière un arbre où je songe à grimper l’espace d’une seconde mais … pour échapper à un singe ? Euh .. non ! Le singe est encore très énervé mais Nico reste placé entre lui et moi et fini par le faire oublier son attaque grâce à la nourriture.

J’ai les jambes qui tremble, tous comme mes bras et mes mains. J’ai une barre dans le ventre et je suis …. Impressionnée par ce qui vient de se passer. Je n’ose pas bouger, je suis comme de glace et j’attends que le singe suive Nico vraiment plus loin avant de sortir de ma cachette.  Je reprends mes esprits, j’ai de la chance, il m’as un peu griffé mais c’est tout ! Ouf !

Finalement, c’est Nico qui fait diversion et je me prépare à aller fermer le sas de l’intérieur. Le problème, c’est qu’il reste juste un singe  à l’intérieur du sas et il me provoque, pas question de rentrer avec lui dedans.  Du coup, j’appelle Kenza que je vois au loin, pour savoir si elle peut lui lancer une mangue, ce qu’elle fait gentiment.

Le singe sort du sas et je bondis à l’intérieur pour fermer derrière lui. Ouf ! Maintenant, on ne sait pas trop quoi faire pour mettre le bol d’eau à l’intérieur puisque Nico est encore avec Frikkie. Du coup Nico part demander et je reste à papoter avec Kenza à travers la cage.

Frikkie s’est un peu éloigné. Mais quand Nico reviens en courant, Frikkie se jette sur Kenza et l’a mord… fort. Nico s’interpose mais Frikkie mets du temps à se calmer et il n’as vraiment pas loupé Kenza. Je la fait rentrer au plus vite dans la cage avec moi et nous voici coincées dans la cage avec le singe en colère à l’extérieur. Nico va chercher de l’aide et 10 minutes plus tard nous voici à sauter sur le Quad que le responsable démarre à toute blinde. Quel sauvetage !
Kenza a une belle morsure dans le cou. Et nous sommes vraiment secouées...

Sinon, hier soir, une araignée dangereuse a été découverte dans notre chambre. Du coup, nous avons passé plus d’une heure à inspecter le moindre centimètre carré de notre literie ! Bonne nuit …

Ah et un nouveau waterboek (antilope) est arrivée… Elle allait bien et c’était même échappée mais cette après-midi, la maladie l’a rattrapé et en une heure c’était terminé… !

Aujourd’hui (19/02/2016), grosse grosse journée … presque non stop. Nous avons terminé de réaménager entièrement la cage de Stanley et Sandela et les voilà dedans ! Moment magique ! Mais nous sommes vraiment complètement épuisés ! En plus le départ approche. Prochain day-off samedi, et dernier day-off. Je pars Lundi mais je ne sais pas trop ce que je vais faire jusqu’à jeudi soir pour mon avion, nous verrons, ça risque d’être long ! Ah et je suis agacée, je n’ai plus internet, ça y est, mais je n’ai pas eu le temps d’utiliser toute ma data ! Ca me gonfle…. C’est parti pour quelques jours sans internet alors que j’en aurais besoin là, maintenant, tout de suite.
Ce soir, joie ! C’est soirée pizzas entre bénévoles !

Ce matin (20/02/16) je me suis réveillée vers 6h00, pas décidé du tout à rester au lit. Il ne me reste plus que quelques jours avant de quitter l’Afrique du Sud alors pas question de lézarder. En plus, il fait beau et les journées sont très chaude, alors autant profiter de la fraicheur du matin.

Je pars marcher en direction tout d’abord du plan d’eau puis ensuite du grillage qui délimite la réserve d’à côté et là, quelle n’est pas ma surprise ! Il n’y a pas moins de 30 animaux de grande taille… énormément d’antilopes, mais aussi et surtout, des zèbres ! Ils sont là, à moins de 100m, et visiblement, personnes ne m’as repéré… Un très bon moment.

Quand je rentre, je décide d’aller passer du temps avec les bébés singes… c’est qu’ils vont atrocement me manquer, je le sais, alors j’en profite. Et ce matin-là, j’étouffe sous les câlins ! Bon, c’était avant que trois des bébés fassent des échanges de vomie (rien ne se perds !) et que Astrix ai une diarrhée monstre sur la tête de Georgie (à partir de là, j’ai craqué, je suis partie).

En fin de matinée, je me fais déposer au resort pour aller chez le coiffeur. Echec ! Ils ne font pas ce que je veux, alors demi-tour à pieds sous le soleil cramant. Puisque je suis déjà sale, je décide d’aller jouer avec les bébés babouins dès mon retour mais elles sont surexcitées et je prends des coups partout. 

Et finalement, en fin d’après-midi, me voilà entrain de commencer à refaire mon sac de voyage …. Déchirement complet !
Bon, des nouvelles au plus tard jeudi, depuis l’aéroport. Mais avant sans doute si je passe par une auberge de jeunesse !



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un p'tit commentaire pour donner ton avis ?
N'oubliez pas de signer, merci :)