25/02/16

Nous y voici, 25 février, jour du départ !!  Je suis finalement restée au centre jusqu’à ce matin et je suis partie avec les responsables qui se rendaient justement à Johannesburg et qui m’ont gentiment déposé à l’aéroport.

Et maintenant, place à la patience. Bon, en général je sais m’occuper mais quand même, j’ai l’impression que ça va être long. Et je n’ai qu’une heure pour changer d’avion demain matin, j’espère qu’il n’y aura pas de retard !

Concernant ces derniers jours en Afrique du Sud, j’en ai savouré chaque instant.  La météo était très (trèèès) pluvieuse mais comme dit Nico, c’est le Mpumalanga qui pleure notre départ…

Hier soir justement, il y a eu un énorme orage alors que nous étions avec les bébés. C’était vraiment pas drôle du tout, surtout quand en moins de 5 minutes la pièce se transforma en piscine olympiques. Inondation phénoménale ! Plus de 20 cm d’eau en un temps record ! Les bébés ce sont perchés sur nous et nous sur le canapé, jambes repliées pour ne surtout pas toucher l’eau ! Et pour cause, la foudre a tapé deux fois la principale grille qui referme la pièce en guise de cage. Le bruit sourd, le flash si proche, les vibrations du tonnerre… Et ben j’ai bien flippé ! Et pourtant j’aime les orages ! Mais là, le danger s’est fait ressentir.

Si il y avait eu un des bébés sur la grille, il ne serait plus à l’heure qu’il est ! C’était complétement fou ! Et quand nous avons pu sortir, on nous montre en photo un des arbres sur la propriété, immense arbre… foudroyé ! Il n’en reste plus grand-chose, ça fait froid dans le dos !

Dans les superbes nouvelles, l’ancienne cage des babouins Stanley et Sandela a été déplacée contre la pièce des bébés et cela double ainsi la surface et surtout, maintenant, ils ont accès à l’extérieur ! Si vous aviez vu ces bébés tellement heureux  de courir et de s’allonger dans l’herbe au soleil ! Délicieux !

Les « aurevoir » se sont bien passés et je les ai trouvés moins dur que d’habitude concernant les animaux. Je suis passé voir Thor le jeune serval que j’ai caressé à travers la grille pour l’entendre ronronner une dernière fois, avant que Coco la femelle capucin arrive en courant pour le chasser.
Je lui ai aussi dit au revoir. Cela fait quelques jours qu’elle se montre plus amical à mon égard mais je reste sur mes gardes car elle pourrait bien m’arracher un doigt au passage. J’ai un peu de mal à lui faire confiance, mais ce matin, j’en ai décidé autrement et quand elle a tendu ses petites pattes vers moi je lui ai tendus les miennes qu’elle a saisies avec grande délicatesse et visiblement beaucoup de joie.

Puis je suis allée voir les chevaux qui d’habitude distant sont venu à ma rencontre. Moon m’as consciencieusement léché l’intérieur des deux mains. Ensuite ce fut Dexter l’antilope que j’ai pris dans mes bras et qui a posé sa tête sur mon épaule avant de venir m’embrasser sur la bouche.
Il y a aussi eu les deux bébés babouins ce matin, qui ont failli déchirer mon débardeur, se cachant dedans pour être au plus près de moi pour les câlins. Puis les bébés vervets… là j’ai craqué et alors que les larmes roulaient sur mes joues, bébé Astrix n’as rien trouvé de mieux que de les attraper tandis que Aster s’amusait à me « frotter » les yeux. Ils vont me manquer ces petits, non, pardon, ils me manquent déjà affreusement ! Même Blue qui se paye ma tronche depuis quelques jours est venue me câliner ! Sans oublier la grande Peterki qui est venu me croquer le nez pour jouer.

La prochaine fois que je reviendrai, ils seront grands et sans doutes agressifs… dans le but de la réhabilitation ce n’est pas plus mal ! Je me demande déjà quel sera mon prochain voyage même si pour le moment, l’heure est au retour aux réalités.


Johannesburg, ici Johannesburg … c’est comme ça que commençais ce voyage et c’est ainsi qu’il se termine ! Afrique du Sud, tu me manqueras, mais je n’ai plus craintes de te laisser, je sais que je reviendrais, encore et encore !

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un p'tit commentaire pour donner ton avis ?
N'oubliez pas de signer, merci :)