30/01 et ces derniers jours :

Il s’en est passé des choses ici en trois jours ! Par exemple hier, nous avons reçu une livraison de 400kg de tomates, oui ! Elles sont délicieuses et animaux et humains se régalent ! Sinon, j’ai eu l’occasion de déguster une recette d’aubergine à la sauce chocolat… complétement dingue ! Et on a eu des crêpes !
Avant-hier par contre, c’était un peu dur dur … Le stock de poulet pour les carnivores touche à sa fin mais nous avons juste assez pour le jour même ! Enfin, c’est ce que nous pensons. Quand je sort la viande pour la découper, elle est bleu ! Pas verte, mais bleu ! Nous sommes formel, pas moyen de la distribuer. Sauf que par conséquent, il n’y a plus rien… et les trois servals, trois chacals, quatre rapaces nocturnes et deux genettes ont faim ! La solution tombe : il faut tuer des poulets et des souris… Argh. J’aide la coordinatrice à attraper les deux petites poules et j’ai le cœur serrer. Je ne supporte pas ça ! La poule que j’ai dans les bras se débat d’abord et me becte les doigts mais je l’a calme comme je le peux et finalement elle ne bouge plus. Je lui chochotte des « désolé » à l’oreille mais ça ne doit pas avoir beaucoup de sens pour elle. Une vie pour une autre, toujours le même refrain.  L’un des ouvriers vient chercher les poules, quand il me les ramène il me tend les deux corps et les deux têtes. C’est fini. Puis vient le temps d’aller s’occuper des souris… Je regarde la coordinatrice les frapper une à une contre le mur et je les vois mourir, encore agités par leurs nerfs. Mon tort, c’est de leur parler tous les matins quand je vais les nourrir, comme je le faisais avec mes rats domestiques. Leurs torts c’est d’avoir des personnalités, être sensible et de venir me voir quand je leur parle tous les matins. Je ne sais pas si on a vraiment tort.

Sinon aujourd’hui je suis en day-off. Il fait beau et chaud, météo idéale. Je décide d’aller voir le petit Bush Pig et il pète la forme ! Il vient jouer avec moi pour la première fois et il se frotte contre moi pour se gratter. Alors je lui gratouille le dos, il s’arrête net. Puis je descends vers son ventre et là … il se laisse tomber sur le côté, 4 pattes écartées, pour que j’ai meilleur accès. Je lui gratouille donc le bidon et … il s’endort. Difficile de ne pas s’attacher à ces animaux ! Le petit part d’ailleurs aujourd’hui ! Ah et vous ai-je dis qu’il s’appelle Brutus ? Il est tout petit, tout mignon, tout rond et il s’appelle … Brutus !
Et normalement aujourd’hui les tortues vont arriver ainsi qu’un animal « mystère »… Surprise !

Suite : Alors, maintenant que quelques heures sont  passées, voilà où nous en sommes ! Après avoir tenté de me connecter, en vain, je suis allée voir les bébés vervets pour une petite séance photo. Je n’ai pas mis mes habits de travail car je ne souhaite y rester que quelques instant, mais justement, alors que je viens de m’assoir, j’entends des gens qui arrivent. Ils entrent avec une énorme cage et un nouveau singe vervet. Mais pas un bébé, un jeune de l’an dernier soit la même taille que Peterki, où à peine plus petit. Ce singe c’est pris une clôture électrique et ne peut plus, pour le moment, se servir de sa patte !

Tous les bébés me sautent soudain dessus en criant, Peterki avec … Je regarde alors autour de moi et  je vois entrer une femme avec dans les bras un maaaa-gniiiii-fiiiiique bébé babouin. Plus mignon tu meurs ! Il porte une petite couche culotte, à les poils ébouriffé et il est tout noir. Une boule de poil de 4 semaines qui joue déjà comme un petit fou ! J’ai du mal à croire que Stanley, le gros babouin, est été comme ça, vraiment !

Bref, les singes vervets ont la trouille et je suis pour eux la « sauveuse » qui va tous les protéger. Pour une fois, Peterki ne m’emmerde pas et ne tente pas de me mordre. Le problème avec les grosses frayeurs, c’est que ça stimule les intestins. Je sens soudain une mauvaise odeur… Je ne sais pas combien ils sont à avoir chié de trouille sur moi, mais mes habits propres de day-off, on oublie ! Puis vient le temps des pipis !


Le bébé babouin est reparti avec sa maman d’adoption mais nous avons pu faire de très belles photos. Bon, du coup le repas est servi à 14h30 et du coup l’après-midi est vite passée !

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un p'tit commentaire pour donner ton avis ?
N'oubliez pas de signer, merci :)