Elephant vs. Connerie humaine



L'éléphant, un animal sauvage, qui vit librement dans les contrés reculées d'Asie.....! Pas dans cette histoire, pus dans la vraie vie.

En Thaïlande, ils sont partout, jusqu'à dans les ruelles des grandes villes. En Europe, on les retrouvent dans nos cirques. Mais d'où viennent t-ils et surtout que deviendront-ils ?

Chaque jours, pour satisfaire la demande touristique, ce sont des centaines d'éléphants qui souffrent; faire du football dans les rue de Bangkok, de la peinture, transporter des touristes sur leurs dos, mendier dans la rue ou encore amuser les foules dans les cirques. 

Elle est belle cette nature éléphant, elle est belle. Depuis tant de temps déjà, tu travaillais pour nous, humains, à tirer des charges trop lourdes même pour toi, des troncs énorme dans le domaine forestier. Ah ça oui, tu es tellement plus pratique, tu passe ou les machines ne passent pas, et pas besoin d'essence, il suffit de te frapper pour que tu t'exécute, jusqu’à y laisser ta peau si il le faut.

Tu es immense mais à leurs yeux, tu ne semble rien. Pourtant tu représente tellement pour eux, si... sans toi, ils ne sont rien, sans toi, pas d'argent, sans argent, comment vivre ? Alors forcément, quand dans les années 1980-1989, des lois sont mises en places pour freiner la déforestation et interdire ton "utilisation" dans le domaine, les hommes sont perdus.

Enfin, perdus, tu parle ! Certains vous abandonnent mais ... Le diable à toujours un tour dans son sac. Alors, maintenant te voilà utilisé pour les touristes. Humm, quel parfait business pour ton mahout !  Aujourd'hui tu peint des arbres sur une toute petite toile et les touristes sont émerveillés. Quel artiste ! Peindre avec son nez avec au bout du pinceau ces peintures chimiques aux quelles ont songent à peine.



Hier, tu portais sur ton dos une nacelle de près de 100kg, et dedans, pour le plus grand bonheur du client, toute une famille venue visiter la Thaïlande. Ne t’attarde pas trop, malgré ton mal de dos, car ton maître n'hésitera pas longtemps avant de te loger discrètement dans le crâne sa terrible baguette crochus. Des plaies physique, des plaies, psychologique, des plaies qui ne cicatrisent pas. 


Courage, dis toi que peut-être en fin de journée, au bout de ta longe de 2m de libertée, disposera tu de quelques minutes de répit pour t'alimenter, activité qui dans la nature t'occupe facilement 18 heures.




Et, reste sur tes gardes, peut-être que demain tu sera revendu dans un cirque, où tu devra t’entraîner à réaliser tant d'acrobatie ridicule et inadaptés qui chaque jour continuerons d'avantage à te briser.


Ou alors, peut-être que nous irons au centre ville.. l'agression urbaine, le stress au maximum, un tel bonheur pour aller mendier pendant des heures.



Hé l'éléphant, aller, ne te fait pas de bile ! Je suis l'humain, tu es ma chose. Il y a pire, tu n'es pas d'accord ? Si, il y a pire pour que tu continue chaque jour à t'exécuter sans faire d'histoire. Tu te rappelle ? Oui, le phajaan ! C'est là que tout avait commencé, là que ta mémoire est resté à tout jamais gravé.




Le phajaan, ou comment préparer un éléphanteau à être dressé et à vous obéir toute sa vie, dans l'espérance de ne plus jamais revivre de tels souffrance.

Aller, rappelle toi l'éléphant, quand tu as été capturé par mis les tiens, dans ton milieu sauvage, bien que ce soit illégal... Quel idée. Quel rituel surtout, visant à vouloir séparer ton esprit de ton corps, pour que ton instinct te quitte enfin.

Te voilà attaché dans une minuscule cage ou tu peut à peine bouger. Un coup par ci, un coup par là... Tu as peur ? Attends, ce n'est pas terminés. Prépare toi à ne plus dormir, à ne plus manger, à ne plus boire, et j'en passe...  Cette semaine tu ne l'oubliera pas, du moins, si tu n'y passe pas.

Points sensibles, là ou la peau est la plus fine, pour y donner des coups.


Tu deviens fou, tu accumule les troubles du comportement, et un jour oui, tu explose, et tu écrase tout sur ton passage ! Alors vite, que l'on t'abatte, toi le méchant éléphant qui à tué des gens !

Mon ami l'éléphant, aujourd'hui espèce menacée d'extinction, comment tous ces hommes ont-ils fait pour ne jamais croiser ton regard ?



Toi, la sagesse incarné, le savoir du monde. Ces gens n'ont-ils jamais entendu parler de cette légende qui dit que la meilleure gardienne qui puisse être pour un enfant, est une éléphante ?










Entre tes pattes, l'enfant à l'aise pour jouer, et si il s'écarte, délicatement de la trompe à toi de le ramener.

L'homme, se qu'il fait de mieux depuis toujours, c'est du mal. Il tape sur tout, sur les animaux, sur ses semblables. Peu importe l'espèce, même sa propre espèce.

 Alors que fait-on maintenant ? On va se vautrer sur le canapé, regarder Dumbo à la TV, et prier pour que tous les éléphants finissent par s'envoler pour échapper au pire ? Ah ça oui, ils finiront par tous s'envoler au train ou vont les choses...
Cet article n'as pas pour objectif de faire culpabiliser le monde, non, bien au contraire, maintenant vous savez, et quand on sait, on peut protéger. Informer votre entourage, ceux qui partent en voyages, mais aussi ceux qui restent. Aujourd'hui, encore beaucoup trop de touristes ne savent pas et cautionne donc ce type de vie pour les éléphants. 
A côté de ça, il y a des associations présentent pour sensibiliser les mahouts, il y a les sanctuaires spécialisés pour accueillir ses éléphants qui ont tellement souffert, et il y a aussi des gens pour sensibiliser les touristes. Tous ensemble, l'espoir demeure, mais le temps tourne...

Alors, qui aura lu jusqu'au bout ?

Ci-joint, une vidéo pas "trop" trash (et pourtant) qui nous donne un aperçu de ces pratiques. Mais attention cher lecteur, bien que ce soit important pour moi que tu sache, que tu vois la vérité en face, tu n'est pas forcé de regarder. Des images choquantes que peut-être le texte suffit à remplacer. Te voilà averti.



0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un p'tit commentaire pour donner ton avis ?
N'oubliez pas de signer, merci :)