14 decembre !



A notre retour au sanctuaire, j'ai eu la aussi la super chance de pouvoir parler au chéritos en direct live, ah les joies de la wifi ! C'était cool, jusuq'a se que la connexion coupe, en pleins milieu de la conversation, et là par contre, quand tu peu pas dire « au revoir », ça fou grave les boules. C'est ainsi que je retourne cafardeuse jusqu'à ma « cabane-chambre ». Je dis bonsoir à mes blattes domestiques et je commence à me préparer pour filer au dodo (que j'aime ce moment ou on se glisse sous la couette pour une nuit de rêves bleus!). A ce moment là, le chat se met un miauler devant la porte pour dormir avec moi. Je décide, pour une fois, de le laisser rentrer.

Quand je sors de la salle de bain, j'ai l'impression de déjà m'être endormie et de faire un.... cauchemar ! Impression de déjà vécue. Vous souvenez vous, un matin, en Afrique du sud, quand dans le miroir j'avais aperçue derrière moi cet immense araignée ? Aujourd'hui, je vous propose l'adaptation Thaïlandaise de l'histoire. Là, sur le mur, une immense araignée... Elle fait la taille de ma main, a les pattes rayés et elle court ultra vite ! Jamais je n'aurais cru ça d'une si petite (grosse) bête !
Je sursaute ! En une seconde, elle disparaît sous mon lit. Je m'entends encore m'exclamer (oui, dans ces situations tu as le droit de parler seule dans ta chambre) « Woh celle là j'espère ne pas la revoir de si tôt ». L'araignée n'avait pas fait ce choix. Je l'as vois ressortir de l'autre côté du lit et bondir (telle un tigre assoiffé de sang?) sur le mur opposé ! Là, elle monte un peu puis s'arrête. C'est à cet instant précis que je réalise que j'ai encore la lampe de poche frontale allumée (oui, toujours pas de lumière dans la salle de bain). Comment ? Parce que ces yeux brillent ! Ils se reflètent comme si c'était un chat par exemple ! Jamais je n'aurais cru une chose pareille, elle est vraiment... énorme.

Mon esprit divague alors pendant les quelques minutes de ce face à face. Elle me regarde, je l'a regarde. Je ne veux pas la perdre de vue, si elle disparaît sans que je l'as vois partir, je ne dormirais pas de la nuit. C'est quoi cette araignée ? Vénimeuse ? Elle est tellement grande, velue... Beurk.
Quand je reprends un peu mes esprits, je passe en mode « action » et saisit d'une main le balais, de l'autre mon spray insecticide. Après quoi, je réfléchis (oui, normalement c'est réfléchir avant d'agir mais chacun son truc). Je ne veux pas l'a tuer. Déjà, parce que, aussi effrayante soit-elle, elle a le droit de vivre, en plus, elle ne m'as rien fait, pas besoin de me mettre en position de défense. Ensuite, je ne sais pas de quelle espèce elle est, qui me dit qu'elle n'est pas agressive ? Vu sa vitesse, si elle se sent menacée, elle aura vite fait de rejoindre mes orteilles ou mes cheveux. Et puis pour finir, je n'ai juste pas le cran de l'approcher !

Donc, je commence par l'a prendre en photo, de loin certe, mais une photo quand même. Parce que si je meurs, je veux que vous sachiez se qui m'as réduite à néant ! Plus sérieusement, il faut qu'elle parte ! Pas question que je ferme l'oeil si elle reste ! Je regarde le chat, lui aussi me regarde, il ne comprends rien à mon manège. Il n'as même pas remarqué l'araignée ! Je tente de lui montrer, t'as pas faim le chat ? Puis je repense à un épisode de « simon's cat », du chat et de l'araignée. Vu comment ça termine, je ne suis pas tentée et je n'insiste pas. Non, ce soir c'est moi versus l'araignée géante.

Alors au final, comment je m'y suis prise ? Brandir le balais devant son adversaire et l'agiter dans tous les sens ! Elle a filé jusqu'au haut du mur et elle est sortie ! Bien sur, elle peu revenir quand elle veux mais au moins là, elle est dehors ! Pour me féliciter, je décide d'augmenter ma défense et je vide près de la moitié de mon spray insecticide sur mon lit, ma moustiquaires et moi même. Là, je me sent paré ! Et là, « aaah », quelques chose me chatouille la nuque ! Panique ! Oh puré... comme ça peu faire peur une natte qui vous tombe dans le cou ! Je me sent bête mais en même temps vaillante.

Finalement, je m'endors comme un bébé !


0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

Un p'tit commentaire pour donner ton avis ?
N'oubliez pas de signer, merci :)