Bonjour à tous,

Bienvenue sur ce blog dédié à mes voyages écovolontaires au près de la faune sauvage !




Ici tu trouveras:
-Mon carnet de bord pour suivre mes découvertes au jour le jour et mes aventures à l'autre bout du monde,
-Les centres où je suis déjà passé en tant qu'écovolontaire,  avec des informations sur les structures et les missions effectuées,
-Les rencontres d'autres amoureux des animaux et du voyage que j'ai pu interviewer.
-Un onglet trucs et astuces pleins de conseils, anecdotes et interviews sur le thème du voyage, des animaux et d'un quotidien plus respectueux de l'environnement.
-Quelques infos sur mon parcours et celui de mes collaborateurs.
-Des vidéos !
-Ainsi qu'un petit onglet pour agir concrètement avec moi (en cours de création)!

Deux articles seront publiés tous les mois alors pour ne pas les manquer, tu as aussi la possibilité de t'inscrire à la newsletter du blog (un mail par mois, pas plus !).
Tu peux aussi t'abonner à ma chaine youtube et rejoindre la page facebook de Cigogne en migration !

Merci d'être passé par là et à très bientôt j'espère !
"Alors que mes copines me racontent leurs histoires de scorpions et souris qui s’invitent dans leurs lit en Inde, et alors que je re-pense à cette énorme araignée qui se baladait dans ma salle de bain en Afrique du Sud, je me dis qu’il est grand temps de préparer mon voyage en Australie.  Ah l’Australie …. L’Australie de tous les dangers !" 

Ça, c’était il y a maintenant 3 mois, et depuis  j’ai trouvé la solution, et je l’ai même définitivement adoptée : la moustiquaire dôme (ou moustiquaire pop up) ! En plus, on se sent vraiment comme dans un petit nid douillet là dedans ! J'ai découvert ça lors de mon voyage en Thaïlande, mais à ce moment là, je ne pensais pas pouvoir en avoir une à moi.








Avantages :

-Elle s’ouvre comme une tente "2 secondes", et elle est entièrement fermée et donc parfaitement étanche aux petites bêtes qu’on ne souhaite pas croiser. Terminé les rafistolage de moustiquaire suspendu, avec des pinces à linges ! Terminé les frissons du soir après avoir croisé une bestiole dégueulasse dans l’obscurité ! Elle se « pose » sur le matelas, puis on rajoute le drap housse sur le dessus et on fixe avec les élastiques du drap housse sur le matelas. Et pour rentrer et sortir,
...fermeture éclair !





-Les arceaux sont très flexibles et le tout rentre dans un sac à dos ! Plus besoin de galérer à trouver « comment suspendre sa moustiquaire au plafond ».

Inconvénients :

-Il faut trouver la méthode de pliage et trouver des astuces en cas de lits superposés (personnellement, j’ai enlevé les arceaux et pas de soucis).

-Ça pèse sans doutes  plus lourd qu’une moustiquaire  classique, bien que je n'ai pas vérifié !












Et comment on s’approprie cette merveille ?:

-Personnellement, je n’avais pas les moyens de m’acheter la-superbe-tente-moustiquaire-dôme-trop-high-tech-sport-machins-truc qui coûte …. très chère . Ensuite, oui, elles sont ergonomique et étudier pour les voyages, mais pas pour mon porte monnaie. Donc j’ai improvisé et j’me suis mise à bricoler un truc !





Déjà il me fallait la base… j’ai trouvé une moustiquaire dôme pour lit à 10€ dans une camion-magasin de passage (mais j’en ai aussi vu des pas chères sur internet)  , sauf qu’il n’y avait pas de « fond ». Alors j’ai ajouté un grand morceau de tissus léger que j’ai thermocollé puis cousu sur la base de la moustiquaire et … tadam ! Plus qu’a tester !

En pratique ça donne quoi ?

-Je l’ai donc finalement testé en Australie et c’est définitivement adopté. J’ai eu un peu de mal a la plier au départ mais sinon je m’y suis toujours senti super bien ! Et surtout, le jour ou j’ai croisé l’araignée XXXXL de la salle de bain, là, j’ai pu dormir quand même ! Nah !

Pour résumer : 

Contre les moustiques, mais pas seulement. Pour des nuits tranquilles, partout sur terre !




Je suis sous la neige... fini les 35 degrés et ca me semble déjà bien loin !
J'ai eu la chance de pouvoir récupérer les données de mon ordinateur mais concernant les vidéos en court de montage, c'était pas franchement gagné et j'ai du refaire une bonne partie. Voici donc, pour vous faire patienter en attendant les prochains articles en préparation, une petite vidéo "récap" du voyage !


Non, non ... j'vous ai pas oublié ! C'est juste que comme chaque retour, je cours dans tous les sens...
C'est bon de rentrer chez soit ! C'est bon et ça permet de préparer ses prochains voyages, haha !

Que je vous raconte rapidement le retour, car ouhlala... il s'en ai passé des choses ! Surtout en Chine... c'était n'importe quoi, les gens ont essayé de nous rendre folle, sans blagues.
Nous avons tenté d'aller voir la cité interdite, pour ne pas rester enfermer 19 heures dans l’aéroport. Déjà pour prendre le tram... quand nous sommes allées acheter les tickets on nous a refoulé en nous annonçant qu'ils ne prennent pas la carte.

Donc hop on repars dans l'autre sens et on peine a trouver un distributeur. Puis finalement ont prends le tram et on arrive au métro ou il faut repayer. Et là c'est la folie... Dans le métro, les gens ne bousculent pas, ils vous poussent ! C'est volontaire, c'est méchant, et ils y mettent leur force. Après deux changements, nous sommes ravis de sortir de là !

Les seules personnes gentilles que l'on croisent sont des agents touristiques qui veulent vendre leur tours.
Nous prenons la direction de la cité et il y a un grand passage de sécurité sur le trottoir. Fouille des sacs et éventuellement fouille au corps. On fait la file, c'est long mais on patiente. Là encore on nous poussent et on nous dépassent car ca va sans doute leur changer l'existence de gagner 5 secondes en passant avant nous.

Puis enfin, nous arrivons aux remparts, ouf...On s'achète un paquet de gâteau et on marche vers l'entrée. Ca n'as plus le même nom, maintenant ça parle de musée. Mais c'est bien ça alors on repars dans l'autre sens pour acheter des tickets. Sauf que là, une fois encore on nous dégage en nous annonçant qu'ils ne prennent que du liquide ! Ah,.. pour un grand site touristique nous sommes vraiment étonnées ! Le gars nous indique d'aller tout droit dans une direction et nous commençons à marcher... sauf qu'on ne trouve rien et quand arrivées au bout, on demande, on nous réponds que non il n'y a pas de distributeur ici. Alors on repars dans l'autre sens et à l'autre bout on aperçoit enfin un distributeur mais quand enfin nous y arrivons, le distributeur est en panne.

Alors, nous repartons en direction de l'entrée ou nous sommes arrivées en pensant aller trouver un distributeur dans la rue. Mais là.... haha... on ne nous laissent plus sortir ! La bonne blague !  Difficile de ne pas perdre patience. Le garde nous dit de faire le tour et c'est ainsi qu'on repars encore dans l'autre sens pour une très longue marche. Finalement on se retrouve dehors, dans la rue, et il n'y a toujours aucuns distributeurs à l'horizon... Alors on marche, on marche, on marche encore et... on retourne au métro, épuisées, après je ne sais combien d'heures à courir dans tous les sens.

Pour résumer, en Chine, le programme c'était randonnée. Un peu frustrant.

Et puis ensuite, on a renoncé a notre hôtel car l'organisation des taxis était louches, puis finalement notre avion est parti avec 1h30 de retard, mais le soulagement était là, nous étions parties ! Ouf !

J'ai eu d'autres soucis pendant le retour... mon ordinateur à tenté de s'envoler comme un avion mais sans le moteur, les ailes et le reste. Et donc  puisqu'il ne maîtrise pas trop la chose, il s'est mangé le sol de l'aéroport. Du coup il est blessé... il est même... mort. J'ai eu l'immense chance de pouvoir sauver les données ce qui m'as évité de péter un plomb, mais du coup ça va être compliqué d'assurer mon programme de publication sur le blog pour ce début d'année... je dois même recommencer mes montages vidéos (gnaaaaaah :'( ) et ca va me prendre une éternité de tout refaire !

Enfin voilà... Je voulais vous remercier de m'avoir suivit cette année encore. En attendant l'an prochain, je vais pour ma part rester aux côtés des animaux sauvages et me laisser guider !
Ah et une dernière choses... profitez de la vie les gens, évadez vous, allez voir au de là de nos frontières... il y a tout un monde à découvrir et ... ça en vaut vraiment la peine ! Le voyage est une richesse inestimable !


video

08 janvier 2017:

Des nouvelles rapidement car je suis épuisée et ma journée de demain va être interminable.
Ca y est, le voyage touche a sa fin ! C’est passé tellement vite !

Ma semaine à Healesvill était géniale, je suis vraiment tombée sur un super endroit. Et ca fait du bien de se remettre un peu au jardin ! Parcontre il a fait bien chaud … le contre coup lors du retour en France va être difficile !

Il m’est arrivé une petite mésaventure bien sympa il y a quelques jours. Les risques du jardinage en Australie : je me suis fait piquer par une fourmi. Oui, oui, … dit comme ça… ! Heureusement, ni un serpent, ni une dangereuse araignée, mais quand même, j’lai bien senti passer !

Déjà, les fourmis ici, c’est pas le même format qu’en France, et puis le venin il picote bien hein. Elle était plantée dans mon doigt, à travers le gant et la douleur m’as vraiment surprise. J’ai dégagé le gant et j’ai vu mon doigt directement enfler. J’ai couru au studio chercher mon huile essentiel de lavande et dès la première goutte j’ai senti un franc soulagement. Mon doigt à fini par presque retrouver ca taille normal mais la douleur est resté toute la journée.

Le lendemain, une espèce de boule au niveau de l’articulation et impossible de plier correctement le doigt. Puis ca fait mal quand je me serre de ma main, mais ca va quand même mieux. Et l’étape suivante: démangeaison. Ca c’est un truc de fou, car quand on gratte ça fait mal, mais le reste du temps ça démange à me rendre folle !! Et incroyable aussi, 24h après la piqure, la douleur redevient presque aussi vive que sur le moment même la veille !

Pff, mais si tu tombe sur une foumillière avec ces saloperie, mais tu tourne de l’oeil, c’est pas possible sinon ! Heureusement, pas de réaction allergique pour moi. Mais je m’en souviendrais ! J’ai passé les derniers jours sur mes gardes, et c’était une première pour moi d’aller jardinner avec une petite appréhension !

Ce soir nous sommes allés manger une pizza tous ensemble. C’était vraiment sympa ! Enfaite, tout est sympa ici (sauf les fourmis et les mouches), et j’aurais vraiment voulu rester plus longtemps. Mais… je reviendrais !

Demain, donc… départ ! Je vais d’abbord m’offrir une dernière journée à Melbourne et après… direction l’aéroport. J’ai pas envie… Envie de rentrer, si, même si j’ai aussi envie de rester ici. Non mais surtout pas envie de me taper toutes ces heures d’avion et d’escale, ni de me rendre en Chine après toutes les histoires que l’on a eu à l’aller !


Bref, des nouvelles donc quand je serais complétement congelé a mon retour en France, et que je déambulerais tel un zombie suite à la fatigue du trajet et au jetlag… C’est la fin de mon été supplémentaire  !